Officiels

Suppression des lettres dans les numéros : pourquoi, comment, pour qui ?

Suppression des lettres dans les numéros : pourquoi, comment, pour qui ?

Le 12 Novembre dernier, la WFTDA a lâché une petite bombe dans le paysage du roller derby en annonçant, notamment, que les lettres ne seraient plus acceptées dans les numéros des joueuses à partir de Décembre 2015.

Article initialement publié le 1er Décembre 2014.

Dans les minutes qui ont suivi, par la magie d’Internet, tout un pan de la communauté du roller derby francophone et mondial s’est transformé en Grumpy Cat.

Revenons un peu plus en détail sur cette sordide affaire.

QUELLE EST LA RÈGLE EXACTEMENT ?

Les numéros officiels ne pourront plus être composés que d’une combinaison de un à quatre chiffres arabes (1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9, 0). En outre, ils devront être imprimés sur le maillot avec une hauteur minimale de 15cm (la hauteur minimale actuelle étant de 10cm).

Cependant la règle 2.7.4.6 qui permet d’ajouter, AVANT ou APRES le numéro officiel, n’importe quel caractère ou suite de caractères tant qu’ils ne font pas plus de 5cm de hauteur, restera en vigueur (même si elle sera sans doute renumérotée en 2015).

Concrètement cela permettra à des numéros, aujourd’hui légaux, comme WD40, XLR8 ou 1MPH, de pouvoir être utilisés à nouveau, tant que la taille des lettres avant ou après ne dépasse pas une hauteur maximale de 5cm sur le maillot.

Des numéros comme 1V62, C3P0 ou encore R2D2 ne pourront plus être utilisés, car il sera interdit d’intercaler des lettres ou symboles entre les chiffres composant le numéro officiel (rien n’interdit un ou plusieurs espaces, tant que le numéro reste lisible).

POURQUOI CETTE RÈGLE ?

Il y a plusieurs raisons qui amènent la WFTDA à modifier cette règle, mais la principale est l’expansion du sport à l’international.

Contrairement aux lettres latines, les chiffres arabes sont un standard mondialement reconnu et utilisé par tous. De plus, leur prononciation en anglais est connue partout dans le monde (merci l’impérialisme américain, pour le coup).

Par ailleurs, cela simplifie bien évidemment le travail des Officiels, Referees ou NSO de Penalty Box, qui auront moins de difficultés à déchiffrer et énoncer clairement les numéro des joueuses.

OUI, MAIS BON J’AI PAS ENVIE DE CHANGER MON NUMÉRO !

Deux cas de figure :

  • Je joue au sein d’une ligue WFTDA, Full Member ou Apprentice :

Aucun recours possible. Les règles WFTDA sont votées par l’ensemble de ses ligues membres (hors Apprentice), ces règles s’imposent ensuite à ces même ligues membres (même Apprentice) pour les matchs sanctionnés ou dits de « régulation » (voir notre article sur les révisions de règles WFTDA pour plus de précisions).

  • Je ne joue pas au sein d’une ligue WFTDA :

Vous êtes libre de ne pas suivre cette règle du tout ! Si vous jouez actuellement en suivant les règles WFTDA, c’est parce qu’il s’agit d’un standard reconnu, mais aujourd’hui, rien ne réglemente les numéros en dehors de la WFTDA (cela changera peut-être avec la structuration du sport en France, par la FFRS ou une autre structure).

Il s’agira alors pour vos matchs de vous mettre d’accord avec vos futurs adversaires pour introduire cette variable dans les règles encadrant la rencontre.

Il s’agit alors d’une variation mineure, comme par exemple de faire 2 périodes de 20 minutes au lieu de 30.

OKEY, MAIS DANS TOUT ÇA, EST-CE QU’ON TUE PAS UN PEU L’ÂME DU ROLLER-DERBY ?

Comme vous y allez Georgette !

Je ne vais certainement pas me faire que des super potes en écrivant cela, mais bon, même si je suis fan de certains numéros (22U2, je pense à toi), je ne pense pas que cela va “tuer” le folklore du roller-derby.

Peut-être cela contribuera-t-il à creuser un fossé entre deux courants qui existent déjà depuis des années, les tenants d’un sport “rock’n’roll” et les compétitrices pures (bien que les deux ne soient pas incompatibles), mais au final le roller-derby restera encore et toujours ce que ses pratiquantes en font.

C’est ça, pour moi, le véritable esprit du roller-derby : “for the skaters, by the skaters”. Les pratiquantes majoritaires de la WFTDA ont décidé d’accompagner la croissance de leur sport par cette décision, en ce qui me concerne, humble officiel, j’en prends acte. Et vous ?

Photo : Insane Motion.

 
Partager ce reportage

a lire également

voir toutes les actualités

Commentaires


Vous devez être connecté pour pouvoir commenter les articles.

ou cliquez ici pour vous inscrire, c'est rapide et gratuit !