News

La WFTDA conteste publiquement les prétentions de la FIRS sur le Roller Derby

La WFTDA conteste publiquement les prétentions de la FIRS sur le Roller Derby

Avis de tempête entre la WFTDA et la Fédération Internationale de Roller Sports (FIRS). L'association américaine vient de rendre publique plusieurs lettres adressées à la FIRS et au Comité Olympique afin de contester la prétention de la FIRS à diriger le roller derby au niveau mondial. On vous explique tout.

Qui sont tous ces gens ?

On ne présente plus la WFTDA, fondée en 2005 par les ligues à l'origine de la renaissance de la discipline sous sa forme moderne, qui est actuellement l'organisation dont le corpus de règles est le plus couramment pratiqué dans le monde (1717 ligues suivent son ruleset, selon la WFTDA), et pour ce qui nous concerne, le seul en France. Elle compte 415 ligues membres, et revendique plus de 20 000 pratiquants dans le monde.

La Fédération Internationale de Roller Sports (FIRS) est à l'origine une fédération mondiale fondée autour de la pratique du rink hockey fondée en 1924. Dans les années 60, elle évolue afin d'englober l'ensemble des sports dits "de roller", allant même jusqu'à englober le skateboard, en confrontation directe avec la communauté des skaters qui s'est ensuite constituée en sa propre fédération internationale en 2004, malgré le fait que la FIRS continue ses prétentions sur la discipline.

Enfin, le Comité Olympique International est bien sur l'organisation mondiale en charge de l'organisation des Jeux Olympique, mais c'est également et surtout l'organisation en charge de la reconnaissance officielle d'une discipline comme un sport à part entière, et également qui reconnait - ou non - une fédération comme légitime en tant qu'autorité suprême sur la discipline en question. Une fois cette reconnaissance obtenue, c'est de nombreuses portes et de nombreux financements publics qui deviennent accessibles.

 

Que s'est-il passé ?

Ce que l'on comprends du communiqué de la WFTDA, c'est que la FIRS a rencontré les dirigeantes de la WFTDA en Février dernier, à Rome. Lors de cet entretien, le président de la FIRS, Sabatino Aracu, aurait exprimé sa volonté que la FIRS dirige le roller derby au niveau mondial, et donc que la WFTDA cède le contrôle qu'elle possède actuellement, notamment en terme de conception des règles et d'organisation de certaines compétitions internationales à la FIRS.

Cette volonté s'est ensuite prolongée via les fédérations nationales affiliées qui se sont intéressées de beaucoup plus près au roller derby, comme en France avec la FFRS, mais également dans d'autres pays ou les fédérations nationales ignoraient jusqu'à présent le roller derby, comme en Espagne ou en Colombie.

Le courrier de la WFTDA à la FIRS est une fin de non-recevoir concernant la cession du contrôle du roller derby à la FIRS, mais garde la porte ouverte à un partenariat avec la FIRS, afin de licencier le contenu des règles de la WFTDA pour les compétitions officielles de la FIRS, et notamment les Roller Games qui auront lieu en 2017 à Barcelone. Actuellement, c'est précisement le partenariat en place, directement entre la FFRS et la WFTDA afin d'utiliser les règles WFTDA comme règles officielles du Championnat de France FFRS.

L'autre courrier est adressé au Comité Olympique International, afin de contester la prétention de la FIRS de diriger le roller derby mondial, et ouvrir la porte à une reconnaissance du roller derby par le mouvement olympique, directement en reconnaissant la WFTDA comme l'organe unique de direction du roller derby. Ce courrier est accompagné d'un courrier de la MRDA, la fédération masculine, qui reconnait par ailleurs la gouvernance de la WFTDA comme étant la seule valable au niveau mondial.

 

Et pour nous, ça change quoi ?

Dans un futur proche, sans doute pas grand chose. La convention entre la FFRS et la WFTDA est toujours valable, et la double affiliation entre FFRS et WFTDA autorisée.

Cependant, tout dépendra des réactions à la fois de la FIRS et du Comité Olympique au courrier de la WFTDA. La FIRS pourrait demander à ses fédération nationales affiliées de serrer la vis plus fermement aux clubs de roller derby, voire de leur imposer un autre ruleset pour les compétitions internationales.

Se pose aussi la question de l'autorisation pour les collectifs Equipe de France, de participer à des compétitions non reconnues par la FIRS, ce qui est actuellement le cas de la World Cup organisée par Blood & Thunder, sous ruleset WFTDA quasi-intact ou plus proche de nous, à la Coupe du Monde des hommes à Calgary en 2016.

On pourrait aussi imaginer que les Equipes de France soient envoyées aux Roller Games, une compétition officielle organisée par la FIRS, mais dont on ne connait toujours pas les détails, et notamment le ruleset utilisé.

Bref, wait and see.

Partager ce reportage

a lire également

voir toutes les actualités

Commentaires


Vous devez être connecté pour pouvoir commenter les articles.

ou cliquez ici pour vous inscrire, c'est rapide et gratuit !